domingo, 10 de diciembre de 2017

CHANSON. Est-ce que tu m'aimes (1º BACH)


LE VÉLIB (1º Bachillerato DOC LECTURE)


Le vélo est de plus en plus populaire en Europe ces dernières années, au point qu’on vend maintenant plus de vélos que de voitures. Ainsi, on compte de plus en plus de cyclistes sur les routes qui roulent plus souvent qu’autrefois et font des trajets toujours plus longs. Comme la voiture perd du terrain sur la bicyclette, les villes doivent s’adapter aux nouvelles exigences de leurs concitoyens. Ainsi, les municipalités aménagent des pistes cyclables et des espaces réservés à la petite reine. Si les villes hollandaises sont exemplaires en la matière, la France n’est pas en reste. La ville de Paris a su s’adapter et de nouveaux projets sont mis en œuvre pour rendre Paris aux piétons et aux cyclistes en proposant des alternatives à la voiture : piétonnisation des voies sur berge, Paris plage ou bien Vélib’ , il y a une vraie volonté de lutte contre le tout-voiture à Paris !
Le Vélib’, qu’est-ce que c’est exactement ?
Le Vélib’ existe depuis 2007. C’est un système libre-service de location de vélo. Vélib’ est un mot valise, contraction de vélo et liberté. Il a été mis en place par la Mairie de Paris pour inciter les Parisiens à laisser leurs voitures au garage et à se déplacer plus souvent à vélo.
La première demi-heure d’utilisation est gratuite. Plusieurs formules sont proposées : on peut utiliser le Vélib’ occasionnellement (juste pour une journée ou une semaine) ou bien opter pour un abonnement à l’année. Le service est disponible sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre.
Comment utiliser un Vélib’ ?
Pour louer un Vélib’, il faut d’abord s’identifier sur une borne Vélib’ et choisir une des propositions qui s’affichent à l’écran. Il est possible de retirer un vélo directement sur le point d’attache si on possède une carte annuelle Vélib’ ou un passe NAVIGO, ceci permettant de gagner beaucoup de temps. Pour rendre le vélo, il faut le déposer à une station Vélib’ disposant d’un point d’attache. Il y a une station Vélib’ tous les 300 mètres environ. Un signal sonore ainsi qu’un signal lumineux vous confirmeront que votre Vélib’ a bien été restitué.
Après son lancement, le Vélib’ a été critiqué pour le manque d’entretien, l’absence de place dans les stations ou encore parce que les gens le trouvaient trop lourd. Mais les défauts ont peu à peu été améliorés, Paris a été reliée aux communes alentour et tout le monde aujourd’hui plébiscite ce moyen de transport, surtout les jours de grève. Le concept Vélib’ financé par la publicité des Abribus a d’ailleurs beaucoup intéressé d’autres grandes villes françaises et européennes qui proposent aujourd’hui des services similaires.
https://www.podcastfrancaisfacile.com/texte/velib-fle-texte-niveau-a2-b1.html

QUESTIONS :
  1. Quels sont les changements observés en ville en matière de transport ?
  2. Quels sont les mots synonymes de vélo dans ce texte ?
  3. Quelles sont les formules de paiement proposées ?
  4. Que doit posséder un utilisateur de Vélib’ pour gagner du temps
 VRAI – FAUX:
  1. Il y a encore trop de voitures à Paris.
  2. Le Vélib’ est gratuit.
  3. Il y a beaucoup de stations Vélib’.
  4. Aujourd’hui, tout le monde est contre le Vélib’ les jours de grève.

LE PÈRE NOËL EN FRANCE (4º ESO Doc lecture)

Noël approche, les Français comme la plupart des Européens se préparent à cette fête familiale, la plus importante de l’année. En France, la plupart des gens fêtent Noël sauf évidemment les pratiquants des autres religions. Vous devez savoir que le Père Noël qui est aujourd’hui indissociable de Noël est arrivé en France assez tard. On peut même dire qu’il est devenu de plus en plus populaire quand les Français ont commencé à déserter les églises.

Je vais vous raconter une petite anecdote qui s’est passée dans les années 1950 en France. C’est après la Seconde Guerre mondiale que le Santa Claus américain est devenu le Père Noël des petits Français. Il y avait déjà Saint Nicolas, mais les petits Français n’avaient pas tous la même image du Père Noël, c’est-à-dire un homme âgé avec une barbe et un manteau rouge et blanc. À cette époque, tout ce qui venait des États-Unis était très populaire et la manière américaine de fêter Noël a eu très vite beaucoup de succès. Les prêtres de cette époque ont tout fait pour faire disparaître le Père Noël.

Et le 24 décembre 1951, à Dijon, on a pendu le Père Noël et on l’a brûlé devant la cathédrale. Les enfants et les gens autour ont été très surpris. Les prêtres de l’époque ont fait cela parce qu’ils étaient très inquiets car le Père Noël prenait de plus en plus de place dans le cœur des enfants. Et on le voyait apparaître dans les écoles publiques alors que les symboles catholiques de Noël comme la crèche étaient absents des écoles.


Ce qui est intéressant dans cette anecdote, c’est que cet évènement a été repris par France-Soir et toute la presse nationale. Cette histoire finalement se termine bien car le soir même, à dix-huit heures précise, le Père Noël est ressuscité et les enfants de Dijon ont été invités devant l’Hôtel de Ville pour le voir et l’écouter. Cette petite anecdote montre bien que la manière de fêter Noël et les symboles d’aujourd’hui ne sont pas si anciens que ça.
https://www.podcastfrancaisfacile.com/podcast/le-pere-noel-en-france.html

LA FÉE

Moi aussi j'ai une _______ chez moi 
sur les gouttières ruisselantes
je l'ai trouvée sur un ______
dans sa traine brulante
c'_______ un matin ça sentait le café
tout était recouvert de givre
elle s'était _______ sous un livre
et la lune finissait ivre 

Moi aussi j'ai une fée chez moi
et sa traine est _______
elle doit bien ______qu'elle ne peut pas,
ne pourra jamais plus _____
d'autres ont essayé avant elle
avant toi une autre était là
je l'ai trouvé repliée sous ses ailes
et j'ai cru qu'elle _____ froid

Moi ______ j'ai une fée chez moi
depuis mes __________ elle regarde en l'air
la télévision en pensant
que dehors c'est la _______
elle lit des périodiques divers
et reste à la maison
à la _______, comptant les ______
à la ________, comptant les heures 

Moi aussi j'ai une fée chez moi
et lorsqu'elle prend son ________
elle fait un _______ avec ses ailes grillées
et je sais bien qu'elle est déréglée
mais je préfère l'_________
ou la tenir entre mes _________
Moi aussi j'ai une fée chez moi
qui voudrait ________mais ne le peut pas...

CHANSON EGO (2º ESO)


LA ROUTINE. LES ACTIVITÉS QUOTIDIENNES. (2º ESO DOC LECTURE)

Le matin, Sylvie se lève à 6 heures ou 6 heures et demie. C’est assez tôt pour elle. Elle prend sa douche et elle s’habille. Ensuite, elle prend son petit-déjeuner. Pendant son petit-déjeuner, elle lit un peu et elle écoute la radio. Après son petit-déjeuner, elle s’occupe de ses plantes vertes. Ensuite elle se prépare pour partir au travail: elle se brosse les dents, elle se maquille, elle met son manteau et elle part au travail. Elle part de chez elle à 7 heures et quart.

    Avant de commencer son travail, elle prend un café avec Julien, son collègue. Elle travaille de 8 heures à midi. Après son travail, elle va se promener dans un parc. Elle se promène pendant une heure et puis elle rentre. Chaque soir, elle fait quelques courses au supermarché du coin, elle parle quelques minutes avec la voisine et elle rentre pour préparer le repas.

    Sylvie vit seule. Elle n’a pas d’animaux et elle est heureuse comme ça. Le soir, elle mange en regardant son programme préféré à la télé. Ensuite, elle fait la vaisselle et elle téléphone à une amie. Puis, elle se démaquille, elle se déshabille et  elle prend son bain. Elle en prend un chaque soir. Elle y reste pendant une heure. Après le bain, elle se sèche longuement les cheveux. Et après, elle se couche. Elle lit un peu avant de s’endormir. Et elle s’endort vers minuit.

https://www.podcastfrancaisfacile.com/podcast/raconter-journee-au-present.html

CHANTER PARIS! (2º Bachillerato)

MICHÈLE



SOUS LE CIEL DE PARIS